NOURRITURE VIBRATOIRE OU VIVANTE et  aliments à éviter pour son développement spirituel.

 

 

Voici ce que disait le peuple essenien,  peuple qui vivait en 200  av. J.- C. et dont l'espérance de vie atteignait les 120 ans :

 

Ne tuez pas la nourriture qui entre dans votre bouche,

car si vous mangez de la nourriture vivante, elle vous stimulera.

Mais si vous tuez votre nourriture; elle vous tuera aussi ;

la vie ne vient que de la vie et la mort vient toujours de la mort.

Tout ce qui tue vos aliments tue aussi votre corps.

Extrait de l'enseignement essénien

 

Les aliments sont classifiés par Edmond Bordeaux Szekely en quatre catégories, selon leurs qualités et leur contribution à la santé :

Biogénique : régénérant la vie- graines germées, c’est là où la puissance lumineuse est à son maximum. Les capacités biochimiques sont exaltées par le début de germination  qui engendre une nouvelle vie en mobilisant les forces de vie dormantes.

Bioactive : aliment qui soutien la vie et la maintient : légumes, fruits frais, les algues et les produits de la ruche. Ces aliments sont capables de synthèse moléculaire et stimulent aussi bien le métabolisme que la régénération cellulaire. Ils renforcent du  même coup la résistance biologique et de ce fait, le potentiel d’autoguérison. « Certains aliments peuvent être cuits en respectant un processus de cuisson à basse température ».

Biostatique : ralentissant la vie - aliments cuits, nourritures en conserve  (mais les légumineuses peuvent être cuisinées après avoir germé). Tous les aliments non frais qui ont été cuits ralentissent les processus vitaux.

Biocidique  :  détruisant  la  vie  et accélèrant  le processus  de  vieillissement - nourritures  et  boissons transformées et irradiées. Les aliments contenant des substances chimiques nocives détruisent ainsi le processus sacré de la vie. Ils tuent… à petit feu.

 

Quotidiennement notre alimentation devrait se composer comme suit :

  - 25 % de nourriture biogénique ;

  - 50 % de nourriture bioactive;

  - 25 %  de nourriture biostatique.

 

    Sachez aussi qu'avec l'alimentation biogénique et bioactive vous multipliez les valeurs alimentaires allant jusqu'à

      1 200 % comme exemple la vitamine C

 

 Lien de différentes graines à germer

https://l.facebook.com/l.php?u=https%3A%2F%2Fdetox-alcaline.com%2Frepertoire-des-graines-germees-medicinales-et-leurs-vertus 

D’une façon générale, plus on se nourrit d’aliments biogéniques, plus on augmente potentiellement sa longévité, la régénération cellulaire et son taux vibratoire.

 

La vie biogénique inclut également la méditation, la vie simple, et le respect pour la terre sous toutes ces formes.

 

L’alimentation bioactive est antioxydante et anti inflammatoire, elle favorise aussi l’éveil de la conscience.

 

Aucune nourriture biocidique ne devrait être consommée.  

 

 Une alimentation biocidique favorise l’acidose qui est en grande partie l'origine de nos maux.

 

  Exemples de l'effet dû à l'acidose tissulaire :

  • maladies cardio-vasculaires ;

  • augmentation possible du risque infectieux (surtout ORL) par la mise en réserve du système immunitaire ;

  • des allergies ou des intoxications (formes d’inflammation) ;

  • des dysfonctions hépatiques et digestives (allergies ou inflammations) ;

  • des douleurs musculaires, articulaires ;

  • des crampes ou des tensions musculaires ;

  • des douleurs avec inflammation (douleurs sciatiques par exemple) ;

  • des poussées inflammatoires d’arthrose ;

  • des troubles psychologiques (agressivité, stress psychologique,émotivité) ;

  • la mise en route de processus tumoraux bénins ou malins.

 

Exemples de l'effet dû à l'acidose du sang (alcalose tissulaire)

  • une diminution des échanges cellulaires ;

  • une fatigue chronique ;

  • des maladies inflammatoires chroniques ou dégénératives;

  • une insuffisance pancréatique ou une insulino-résistance cellulaire ;

  • des dysfonctions cardio-vasculaires (athérosclérose, insuffisance) ;
  • une insuffisance veino-lymphatique (jambes lourdes, troubles circulatoires);
  • des dysfonctions hépatiques et digestives (intolérances digestives) ;

  • constipation, diarrhée, ou affections dégénératives ;

  • progression des processus tumoraux bénins ou malins.

 

 Nicolas Tesla disait, à propos de le nourriture vivante, que ce que nous considérons comme de la nourriture est de la lumière solaire traitée. Les plantes, avec leur photosynthèse, combinent le carbone, l'hydrogène et l'oxygène, et les lient avec la lumière du soleil, formant une molécule CHO (graisse) que nous consommons à travers la nourriture en brûlant cette énergie. Cependant l'énergie réelle vient de la libération des photons de lumière par les liaisons chimiques, ce phénomène produit de la chaleur. C'est ce qui donne des calories, qui sont des photons stockés. Nous consommons donc la lumière du soleil pour l'énergie.

 

  • Le corps et son énergie électromagnétique

 

Nos corps fonctionnent sur un courant électromagnétique subtil (sujet traité dans le tome1de mon livre). Les signaux nerveux sont en fait des charges électriques votre cerveau, votre cœur et tous les organes émettent et créent un champ de courant électrique. Les globules et les cellules de votre corps communiquent entre eux  par des impulsions électriques.        

                                                                                                                                                   Lorsque nous mangeons des aliments, notre corps décompose les particules d’aliments en leur plus petite taille (COLLOIDS). Un colloïde est la plus petite forme possible de particule nutritive (généralement – la taille varie de 0,01 à 0,00101 micron de diamètre). Ensuite, ces particules de nutriments sont ensuite transportées vers nos cellules via une charge électrique. Lorsque vous consommons un aliment à faible teneur en énergie électrique , tels  que les fast-foods, les aliments transformés. Nous ne fournissons pas au corps l’énergie électrique dont il a besoin. En faisant cela, nous demandons à notre corps d’épuiser l’énergie électriques des nerfs. Énergie qui sert à faire fonctionner le système digestif afin de décomposer la nourriture dans votre corps. Cela signifie fondamentalement que la nourriture que nous mangeons consomme plus d’énergie quelle n’en donne. (L’énergie et les aliments que nous consommons peuvent être mesurés en mégahertz, MHz) Megahertz est une unité de mesure utilisée pour évaluer la charge de fréquence électrique. Les aliments que nous mangeons doivent être vivants  (pourvu d’énergie électrique), sinon nous serons plus fatigués et plus facilement malades.

 

Vous vous demandez probablement quel pourcentage d’énergie (MHz) ai-je besoin dans ma nourriture pour devenir et rester en bonne santé ? Tout en sachant qu’un être en bonne santé oscille d’une façon générale entre  60 et 70 MHz.

 

 Voici quelques exemples des aliments que nous mangeons et de l’énergie qu’ils fournissent.

 

Aliments en conserve 0 MHz

Gâteau au chocolat et  friandises 1-3 MHz                                                                 Kentucky Fried chicken et Big Mac-3  MHz                                                                                

Amandes crues de 40 à 50 MHz 

Fruits-60 à 70 MHz                                                                                                                          Légumes verts 70 à 90 MHz                                                                      

Graines germées 80 à 100 MHz (en début de germination)

 

Donc, si vous voulez que votre corps soit plein d’énergie et d’énergie électromagnétique élevée ; ce qui permettra à votre corps de fonctionner correctement, sans parler du processus de vieillissement de notre corps. Encore une fois mangez des aliments vivants plutôt que des aliments transformés.

 

 

 

Aliments à éviter pour son développement spirituel.

 

 

 D'un point de vue spirituel, vous l'avez peut-être constaté, l'oignon comme l'ail agit sur la concentration l'or de la méditation.

Selon le Jaïnisme (religion très ancienne proche de l'Hindouisme et du Bouddhisme) considère l'ail et l'oignon comme nuisible à son développement spirituel

Les Yogis eux conseillent d'éviter l''ail et l'oignon à cause des émanations vibratoires peu spirituelles

Une personne qui évolue dans un chemin spirituel engagé, profond et sincère, se sépare à un moment ou à un autre de ces substances, de part sa propre expérimentation, qui seule peut apporter une quelconque valeur à quoi que ce soit.

Les aliments rajasiques agitent le corps, le mental et le corps émotionnel.

Il semblerait que mangé en excès, cette nourriture excite les passions et rend le mental incontrôlable émotions vives, sensualité, colère, irritabilité, jalousie, l’envie, le malaise…

Leur consommation peut engendrer la douleur, le souci, la dépendance.

Les aliments suivants sont considérés rajasiques:

Les poireaux, l’ail, l’oignon (action sur l’énergie subtile), le poisson, le fromage salé,

les agents conservateurs, le ketchup, le chocolat, la limonade.

On compte également le café, le thé, le piment rouge et les épices fortes, les boissons glacés, ainsi que les aliments trop secs, trop chauds, exclusivement acides, salés ou épicés.

Dans l'enseignement de Saint-Germain, il est également noté l'abandon de ces substances

pour leurs actions néfastes sur l'énergie subtile, comme pour le Yoga.

 

 

Nous avons souvent entendu parler des bienfaits de l'ail..Mais qu'en est-il de ses effets négatifs qui auraient pour effet de désynchroniser les ondes du cerveau.

La raison pour laquelle l’ail est  néfaste est qu’un dérivé qu’il contient, la molécule de sulfone hydroxyle.

Cette molécule de sulfone hydroxyle pénètre toutes les barrières, incluant les callosités du cerveau.

C'est sans doute un des aliments qui pénètre le plus rapidement dans le corps, vous pouvez faire l'expérience en vous frottant le pied avec une gousse d'ail et attendez quelques heures et vous verrez que votre main ou poignet sent l'ail.

 

________________________________________________________________________________.

 

Vous avez un excédent  de légumes et vous souhaitez le conserver  vivant avec un fort taux vibratoire  ? (La lacto-fermentation est facile et pratique) :

 

On me demande souvent la recette et des explications sur la lacto-fermentation. C’est une méthode très ancienne pour conserver les légumes. On les plonge crus dans de l’eau salée et ils se conservent ainsi des mois, voire des années. Le grand avantage, par rapport à une conserve traditionnelle : ils gardent toutes leurs propriétés nutritionnelles et, mieux, ils en développent de nouvelles !

 

Lorsque vous fermez le bocal, vous créez un milieu anaérobie où les bactéries lactiques vont se développer. Elles acidifient la préparation et empêchent par là même les moisissures. C'est de l'acide lactique qui est produit, pas du lactose : cela signifie que les personnes allergiques au lait peuvent en consommer en toute sérénité.

 

Vous avez tous consommé au moins une fois un produit lacto-fermenté : la choucroute. Comme le chou, tous les légumes qui se consomment crus peuvent être très facilement lacto-fermentés. Voici comment faire (clic ici pour imprimer la recette) :

♦ on ébouillante des bocaux quelques secondes ;
♦ on fait bouillir un litre d'eau. On laisse bien refroidir, pour ne pas brûler les aliments ;
♦ on verse dans les bocaux des légumes propres et au besoin détaillés (râpés, coupés en rondelles, en cubes, c'est selon votre fantaisie). À noter que les légumes découpés fermentent plus facilement. Pour un meilleur résultat, on alterne des couches de légumes différents et on ajoute toute sorte d'aromates (ce qui vous tombe sous la main !). On tasse bien ;
♦ Il y a deux méthodes : soit on ajoute deux cuillerées à soupe de sel (20g) dans le litre d'eau refroidi, et on le verse ensuite sur les légumes, soit on répartit l'équivalent de sel entre les différentes couches de légumes pour mieux en extraire le jus et on termine par l'eau refroidie. Dans tous les cas, on tasse bien et on penche le récipient pour faire remonter les bulles d'air : il s'agit d'en avoir le moins possible pour éviter le pourrissement ;
♦ on arrête le remplissage du bocal à environ deux centimètres du bord supérieur : la fermentation produit souvent des bulles qui font s'échapper le liquide. Plus on remplit haut, plus on a de risque de fuites (prévoir une serviette pour poser les pots !) ;
♦ on ferme, sans serrer, et on laisse à l'ombre et au chaud deux ou trois jours, de préférence dans une endroit sans trop de vibration. C'est maintenant que la fermentation commence ;
♦ au bout de quelques jours, on ferme bien les bocaux et on les range dans un endroit frais, toujours à l'ombre.

 

Votre produit est prêt à être dégusté au bout de trois ou quatre semaines, mais autant le laisser un peu plus longtemps : il sera encore meilleur. Avant de l'ouvrir, placer le bocal quelques heures au réfrigérateur, cela évitera que le contenu « explose » à l'ouverture (comme une bouteille de bière ou de champagne qu'on aurait secouée).

 

On consomme peu de lacto-fermentation à la fois : une ou deux cuillers à soupe, ajoutées à une salade par exemple. Évitez le contact avec la chaleur, pour ne pas détruire toutes les enzymes produites par ce type de fermentation.


Le mot a été lâché : enzymes. C'est notamment pour cette raison que vous allez adorer la lacto-fermentation. En plus d'être délicieuse, elle aide le travail digestif, elle contribue au bon fonctionnement du système immunitaire. Il semblerait même qu'elle enrichisse les aliments en vitamines (A et du groupe B dont la B12 ; oui oui, vous avez bien lu !), C et K). La lacto-fermentation garde un aliment cru et vivant (à l'instar les graines germées dont on ne vantera jamais assez les mérites).


• Pour conserver au mieux tous ces avantages, il ne faut pas hésiter à réutiliser le jus de la lacto-fermentation une fois que les légumes ont été mangés : on le boit (coupé avec de l'eau, si on veut, c'est ultra acide !). On peut s'en servir pour remplacer le vinaigre dans une sauce pour salade. On peut également en prélever une partie pour réensemencer de nouvelles lacto-fermentations, un peu comme on le fait avec les yaourts ou le levain.

 

 

 

Ce site ayant pour but d'informer, il n'appartient à aucun courant, religieux ou sectaire. Toutes les informations données sur ce site sont issues de diverses recherches, dont le seul but est de transmettre des informations, chacun  ayant son  libre arbitre pour tout commentaire.

Toutes les informations sont publiées à titre purement informatif et ne peuvent être considérées comme des conseils médicaux personnalisés. Aucun traitement ne devrait être entrepris en se basant uniquement sur le contenu d'informations données ici et il est fortement recommandé au lecteur de consulter des professionnels de la santé agréés et homologués auprès des autorités sanitaires pour toute question relative à  leur santé et leur bien-être.

 

Bibliographie

Michel Gautier

Titre :

Connaissez-vous votre fréquence ? votre vibration?

Prix 17,90 € (+ 2,10 € de port pour la France uniquement). L'intégralité de la vente du livre est reversé à des associations d'intérêt général.

 Achat ,lien ci-dessous

https://www.paypal.com/cgi-bin/webscr?cmd=_s-xclick&hosted_button_id=5XEKALNAKU6GW

 

Conférences gratuites

0627700404

gautier30@wanadoo.fr